A découvrir...

  • ARS-EN-RE

    sur le Port, appartement situé au premier étage comprenant entrée, WC, salle d'eau, suite parentale avec salle d'eau et WC, chambre, cuisine, salon. Local à ...

    voir cette annonce
  • CHARRON

    Proche de la Rochelle, maison d'architecte de très bon standing de plus de 200m2 habitable comprenant entrée, pièce de vie, cuisine, salle de jeux, salle ...

    voir cette annonce
  • ROCHEFORT

    Centre ville, un ensemble immobilier de quatre appartements à rénover, cour et dépendances. ...

    voir cette annonce
  • SAINT-CLEMENT-DES-BALEINES

    Près des plages, grande maison atypique comprenant : Entrée, grand séjour, salon, salle à manger, cuisine, trois chambres avec salle d'eau et wc privatifs, une ...

    voir cette annonce
  • FORGES

    A FORGES (PUYDROUARD) à 25 minutes de LA ROCHELLE, sur une parcelle de plus de 400m2, maison de caractère d'environ 200 m2 comprenant entrée, cuisine, ...

    voir cette annonce

 

 

Lors de la signature d’un acte authentique, la somme versée au notaire est communément et improprement nommée

« frais de notaire ».

Elle comprend en réalité :
- Les taxes qui vont à l’Etat et aux collectivités locales (environ 8/10ème des frais) : ce sont les sommes que le notaire est tenu de percevoir et de reverser à l’Etat pour le compte de son client. Elles varient suivant la nature de l’acte et la nature du bien.
- Les déboursés (1/10ème) : ce sont les sommes acquittées par le notaire pour le compte de son client et servant à rémunérer les différents intervenants et/ou à payer le coût des différents documents.
- La rémunération du notaire à proprement parler (environ 1/10ème).


Les honoraires du notaire :

Parce qu’il remplit une fonction d’intérêt public, la rémunération du notaire est strictement réglementée ; elle fait l’objet d’un tarif national.

Le tarif à proprement parler comprend donc :
- des émoluments proportionnels et fixes (fixés par décret) pour tous les actes et formalités pour lesquels les pouvoirs publics l’ont décidé (ex : ventes, contrats de mariage, donations, successions ...).

- des honoraires pour tous les actes dont le décret prévoit que la rémunération est librement convenue entre le notaire et son client (ex : baux commerciaux, actes relatifs aux sociétés et fonds de commerce ...).