A découvrir...

  • SAINT-CLEMENT-DES-BALEINES

    Du charme pour cette belle maison ancienne au coeur du village comprenant séjour, cuisine avec cheminée, salon, salle d'eau, WC, à l'étage quatre chambres, WC ...

    voir cette annonce
  • RIVEDOUX-PLAGE

    Au coeur du village et proche des commerces, logement de type 3 à l'état neuf comprenant séjour-cuisine, wc, rangements, à l'étage deux chambres, salle d'eau, ...

    voir cette annonce
  • LA COUARDE-SUR-MER

    Un bâtiment ancien au coeur du village à réhabiliter pour une surface de plancher de 190 m2 environ sur une parcelle de 424 m2. Projet ...

    voir cette annonce
  • LE BOIS-PLAGE-EN-RE

    Maison de village comprenant cuisine avec coin repas, séjour avec cheminée, salle de bains, WC, à l'étage mezzanine, quatre chambres, WC, salle d'eau. Garage. Terrasse ...

    voir cette annonce
  • SAINTE-MARIE-DE-RE

    Au calme, maison récente édifiée avec des matériaux de qualité comprenant entrée avec placards, cusine équipée, cellier, salle à manger, salon avec cheminée, bureau, suite ...

    voir cette annonce

 

 

Lors de la signature d’un acte authentique, la somme versée au notaire est communément et improprement nommée

« frais de notaire ».

Elle comprend en réalité :
- Les taxes qui vont à l’Etat et aux collectivités locales (environ 8/10ème des frais) : ce sont les sommes que le notaire est tenu de percevoir et de reverser à l’Etat pour le compte de son client. Elles varient suivant la nature de l’acte et la nature du bien.
- Les déboursés (1/10ème) : ce sont les sommes acquittées par le notaire pour le compte de son client et servant à rémunérer les différents intervenants et/ou à payer le coût des différents documents.
- La rémunération du notaire à proprement parler (environ 1/10ème).


Les honoraires du notaire :

Parce qu’il remplit une fonction d’intérêt public, la rémunération du notaire est strictement réglementée ; elle fait l’objet d’un tarif national.

Le tarif à proprement parler comprend donc :
- des émoluments proportionnels et fixes (fixés par décret) pour tous les actes et formalités pour lesquels les pouvoirs publics l’ont décidé (ex : ventes, contrats de mariage, donations, successions ...).

- des honoraires pour tous les actes dont le décret prévoit que la rémunération est librement convenue entre le notaire et son client (ex : baux commerciaux, actes relatifs aux sociétés et fonds de commerce ...).